Jonathan Duquette — L’unité des deux Mīmāṃsās (aikaśāstrya) chez Sudarśanasūri et Appaya Dīkṣita

Conférence de Jonathan Duquette, University of Oxford, Oriental Studies, Newton International Fellow

Le vendredi 16 décembre 2016, de 11h à 13h, Salle 662 (6e étage, côté CEIAS), au « France ».

190 Avenue de France, 75013 Paris.

srutaprakasika

Veṅkatanātha tenant en main la Śrutaprakāśikā, le commentaire de Sudarśanasūri sur le Śrībhāṣya de Rāmānuja. La tradition veut que Sudarśanasūri ait demandé à Veṅkatanātha de protéger cet écrit. La Śrutaprakāśikā contient un long passage, professant l’unité des deux Mīmāṃsās, qui sera discuté lors de cette conférence.

La division entre les deux Mīmāṃsās ― celle portant, d’une part, sur la nature du dharma et du rituel védique (pūrvamīmāṃsā, karmamīmāṃsā) et celle portant, d’autre part, sur la connaissance du Brahman (uttaramīmāṃsā, brahmamīmāṃsā) ― est bien connue. Moins connue, par contre, est la thèse selon laquelle les deux Mīmāṃsās ne formeraient qu’un seul et unique śāstra. Cette présentation examine comment Appaya Dīkṣita (1520-1593) répond, dans ses écrits Śivādvaita, à un argument portant sur l’unité des Mīmāṃsās (aikaśāstrya) lancé trois siècles plus tôt par Sudarśanasūri, un penseur peu étudié dans la tradition de Rāmānuja. Nous verrons comment Appaya en particulier rejette ce que cette thèse implique quant à la nature du dharma.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *